måndag 13 december 2010

tunga fjät

Stor julstädning, inklusive skåpen, jag hittade en anteckningsbok som det står Artemisia på och som jag fick av en bokhandel med detta namn, skrivandet av Myggor och tigrar skedde både direkt på datorn (då sprang jag inte sällan från balkongen för att vara så omedelbar som möjligt) och i anteckningsböcker.


15 kommentarer:

  1. Humble contribution à ta biographie (source probable: "le discours du train", 1991, ou alors c'était "la proménade de Södermalm", 1992):

    "Au début de sa carrière, Maja disait qu'il ne lui était pas possible d'écrire de la littérature avec un ordinateur. 'Il est trop facile d'effacer et de vouloir réécrire ce que l'on a écrit - disait elle'. Après quelques années, cependant, l'emprise de la technologie et de la facilité - ou peut-être la pression de l'environnement et des éditeurs - eurent raison de sa résistence".

    Cela dit, il se peut (encore une fois) que je me souvienne mal. Mais je ne crois pas car c'est la seule fois que j'ai entendu ce raisonnement, que je trouve encore assez juste au passage.

    SvaraRadera
  2. Zamenhof: du minns helt rätt där (det var väl inte helt fel det andra heller, om EU?). Jo, jag tänkte nog länge att det var alldeles för lätt att ändra och stryka. Och att den enkelheten skulle föra med sig en speciell valångest, att man skulle hålla på och flytta om stycken, radera och greja alldeles för lättvindigt. Men jag har inte det intrycket idag.
    Det diskuteras väl, det här med teknikens eventuella påverkan på stilen: att skrivmaskinen skulle ha fört med sig ett mer korthugget språk, eller att datorn skulle ha uppmuntrat till evighetslånga korvar.
    Skriver du din avhandling på dator? Mycket smidigare ändå, än att klippa och klistra i skrivmaskinstext?

    SvaraRadera
  3. J'utilise le pc PRESQUE depuis le début de ma carrière (à savoir = la fin de mes études en Italie), surtout du fait du travail de mon père. Le "presque" est important, parce qu'il m'a permis quand même de voir la différence (et en plus, en Italie, les examens, les concours et ce genre de choses "officielles" se font largement avec papier et stylo, on reste assez traditionnalistes...)

    Et bien que l'informatique m'ait aidé énormément dans le travail de recherche (je n'arrive même pas à penser comment j'aurais pu travailler sans ces outils), je constate qu'au niveau du style, mais aussi de l'organisation des pensées, cela engendre beaucoup de dispersion, parfois même de la confusion (exemple: j'ai rédigé TRENTE introductions différentes, pour mon travail. Et je ne sais plus ce qu'elles contiennent). Ce n'est pas la CAUSE de la confusion, sans doute, mais ça n'aide pas à la contrôler.

    Donc souvent mon choix c'est : un cahier et un stylo, A COTE' de l'ordi.

    SvaraRadera
  4. Je vois ce que tu veux dire... il m'est arrivé de rédiger parallèlement vingt ou trente versions d'un même passage d'un roman, et parfois ces versions sont presque identiques - mais je n'ai pas pu décider laquelle choisir, donc je les ai gardées toutes: confusion totale. Jag har högar med sådana utskrivna stycken, det ser ganska galet ut faktiskt.

    SvaraRadera
  5. L'écriture à l'ordinateur m'a aussi amené à faire une chose que je n'avais jamais connue dans l'écriture à la main ou à la machine: le fait d'interrompre un phrase que je ne sais pas terminer, et de continuer avec un autre raisonnement.

    Smidigare blir det, som du sagt, men om det blir FÖR smidigt ...sa° riskerar man att lägga ner ord och fraser före än man tänkt precis VAD man vill säga. Et une fois que les mots sont là, ça devient compliqué: corriger et écrire pa° nytt, ce n'est pas tout à fait la même chose.

    Commentaire superficiel: ces problèmes sont moins dérangeants pour un(e) écrivain surréaliste que lorsqu'on tente d'écrire ...de la science!

    A propos (de confusion): trevligt S. Lucia!

    SvaraRadera
  6. Zamenhof: parbleu!
    (dans les traductions des Trois Mousquetaires cette injure re,cois la charmante traduction guds död eller nåt åt det hållet.
    Tu as raison: c'est pas pareille un travail självbildsscientifique, mais je voudrais souligner que le surréalisme demande hyperconcentration aussi: et puis, l'automatisme n'est qu'un rêve.

    SvaraRadera
  7. "mais je voudrais souligner que le surréalisme demande hyperconcentration aussi"

    I know it is difficult, it must be. C'était un peu une provocation, et je vais la pousser plus loin: what scientist, what artist would ever admit that their work demand no concentration, that is just easy and fun as drinking a glass of water? It's the rule of the game, so to speak.

    On peut tout remettre en jeu (la langue, la morale, Dieu, la politique), sauf que ce qu'on fait c'est du "sérieux" (notamment en France). Il est utile de se rappeler de cette règle, néanmoins.

    Une citation napolitaine, sur ce thème
    http://www.youtube.com/watch?v=JBS48R2i6Pw

    SvaraRadera
  8. Zamenhof: La provocazione è molto alla moda in questi giorni. Non mi sono lasciata ingannare, ho capito subito che volevi taquinare la mia vanità di artista (non si dice taquinare in italiano credo, come si dice?)

    SvaraRadera
  9. ehm, no, non si dice ma si capisce :-) Non so come si potrebbe dire la stessa cosa in italiano, forse "stuzzicare"

    Ce qui est drôle est qu'on dit bien "tacchinare" dans le slang de Bologne, pour dire "provoquer, importuner avec insistance", un peu comme en français. Mais c'est normal, c'était la Gaule aussi.

    Si tu as l'occasion, il y a un film - assez dur, en fait, sur la période de la guerre - qui est entièrement tourné en dialecte de Bologne. Il s'appelle "L'uomo che verrà".

    SvaraRadera
  10. guerre urbaine à Rome, cet après-midi...

    http://www.repubblica.it/scuola/2010/12/14/news/roma_un_giorno_di_guerriglia-10197833/

    SvaraRadera
  11. Stuzzicare, ecco. Kul att tacchinare finns som Bolongaslang.
    Jag hade tänkt fråga dig en sak - det kom nyligen en bok av Christina Kappelin som heter "Berlusconi. Italienaren." Jag har inte läst den, kanske är den bra, men jag kan inte med titeln.

    SvaraRadera
  12. Ja det var tråkigt med demonstrationen.
    Polisbrutalitet har vi för övrigt även här, det framkom bl.a i och med en annan sådan händelse som helt enkelt inte inträffar i Sverige: Göteborgskravallerna.

    SvaraRadera
  13. It sounds interesting. Of course you can ask but in fact ...I didnt get the question. If I know the book, or ..?

    I think this one can also be interesting. The author is well known, but I didn't read it neither

    http://www.corriere.it/politica/10_ottobre_27/severgnini-berlusconi-spiegato-ai-posteri-dieici-motivi-per-venti-anni_4f712cd0-e18e-11df-9076-00144f02aabc.shtml

    SvaraRadera
  14. "IL gamla stan". C'est rigolo!

    http://viaggi.repubblica.it/multimedia/stoccolma-il-dolce-assedio-dei-ghiacci/27443082/1/1?ref=HRESS-4

    SvaraRadera

Specialblogg om Myggor och tigrar (klicka på bilden)